07 décembre 2009

Les femmes au marché du travail français

La volonté d’être indépendentes des femmes les a conduite à entrer le marché du travail tant massivement qu’elles ne faisaient dorénavant. Bien que leur présence se rapproche de plus en plus de celle des hommes, les éganités demeurent néamoins un problème, même si on constate les facteurs d’évolutions positives chez les jeunes d’aujourd’hui.

Au cours des deux dernières décennies, l’activité des femmes ont connu une progression, 64% des femmes actives contre 75% des hommes. Parmi les emplois, celui à temps partiel privilègie les femmes. Par conséquent, cela a pour effet pervers d’augmanter le risque de précarité de l’emploi féminin.

La tertiarisation de l’économie a surtout bénéficié à l’emploi féminin, offrant les postes dans les domaines aux particuliers, de la santé, de la gestion et de l’administration. Par contre, les femmes sont sur-représentées dans les emplois peu qualifié et au monde ouvrier, qui demeure traditionnellement masculin.

Quant au salaire, l’inégalité est évidente entre homme et femme, surtout celle des pensions de retraite : 696 euros pour les femmes contre 1372 euros pour les hommes. Ce fait provoque ainsi le risque de pauvreté dans la familles monoparentales, essentielles des femmes seules avec les enfants, aussi les contraints liées à circulation entre la vie professionnelle et la vie famille en termes financiers et de temps disponible.

Posté par dmweiwei à 08:46 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires sur Les femmes au marché du travail français

    J'avoue que les inégalités persistent...On a étudié ça en anglais avec Mme Picard (je sais pas si tu te souviens d'elle c'est une petite blonde). En tout cas, je suis à fond pour l'indépendance de la femme tant sur le plan professionnel que privé. Mais dans le travail les inégalités sont surtout au niveau du salaire, de l'accès au statut de chef d'entreprise et de la retraite. Il faudrait mettre en place des mesures gouvernementales mais ça reste difficile puisque si on valorise certaines femmes c'est aussi injuste pour les hommes... Compliqué tout ça non? Lol

    XoXo Jum'

    Posté par Doudi, 28 décembre 2009 à 10:54
  • inégalité

    Coucou, Doudi, en effet, je crois qu'on n'a pas étudié ça au cours de Mme Picard^^ Parce qu'elle enseigne aux étudiants de 2e année et 3e année et que j'avais cours avec toi en 1ère année. Tu as bien dit "les inégalités sont surtout au niveau du salaire, de l'accès au statut de chef d'entreprise et de la retraite", c'est tout à fait le gros problème après notre diplôme. Si on n'arrive pas à trouver un travail, notre brevet de bac, de licence, de master..., deviendront un papier inutile.En Chine, on dit souvent:diplômé=chômage,(en chinois, biye=shiye, avec un rythme). En fait, c'est un problème du monde entier. En Chine, nous épreuvons cette inégalité en ce moment. Etant étudiante en dernière année, mes aims cherchent un travail, souvent, des entreprises ne prennent que les garçons, ils ne donnent même pas un coup d'oeil aux filles candidates! D'après moi, si on espère que le gouvernement adopte certaines mesures, il y aura peu de chance, vu que les responsables du gouvernement sont en majorité hommes, comment ils veulent céder leur poste aux femmes?

    Merci pour ton commentaire^^
    Gros bisous

    Posté par vivi, 28 décembre 2009 à 14:50
Poster un commentaire